Toutes les coursesLes courses détailléesLe trophée des VosgesRecherches par critères
Voir toutes les photos...Photos du 16ème Grand Défi des VosgesPhotos du 3ème Défi des SeigneursPhotos des 10km de Schirmeck 2014Photos du 2ème Trail du Vieil ArmandPhotos de la 7ème édition de la Ronde de la RourellePhotos de la 11ème édition du Trail du Petit-BallonPhotos de la 11ème édition du Circuit des Grands-Crus
Fastival 2012Trail des Marcaires 2012Crêtes et Mini-Crêtes 2012Montée du Grand-Ballon 2012Gagner des T-Shirts Techniques AdidasTrail du Petit-Ballon 2012Trail hivernal de la Moselotte 2012Fastienne 2011Trail Marcaires/Défi de Muhlbach 2011Circuit de la Bièvre 2011Grand-Ballon 2011Circuit des Grands-Crus 2011Trail Petit-Ballon 2011Fastienne 2010Trail des Marcaires 2010Fête des Rainettes 2010Mini-Crêtes Juniors 2010Mini-Crêtes Cadets 2010Crêtes Vosgiennes 2010Circuit de la Bièvre 2010Montée du Grand-Ballon 2010 (Fem)Montée du Grand-Ballon 2010 (Hom)Circuit du Grand-Crus 2010Trail du Petit-Ballon 2010
Olivier Comau - OliCoaching (2011)Laurent Guéraud - BelforTrail (2011)Georges et Edouard Burrier (2011)Jacques Adam - Spiridon Alsace (2011)TRIMOVAL (2011)FAST - Guillaume Jeannin (2011)Max Frei (2011)Christian Douté (2011)Brice Donischal (2010)Dunes d'Espoir (2010)Antoine De Wilde (2010)Diagonale des Fous - Martin Doppler (2009)Colmar Marathon Club (2009)Jonathan Wyatt (2009)Julien Rancon (2009)UTMB - Sylvie KoehlerUTMB - Bernard GrossJean-Marc Discher (2008)
Edito 2012Edito 2011Edito 2010Edito 2009Edito 2008Edito 2007BandeauxPresse et autres contributionsCartes de voeuxAlbum photos

Interview de Georges et Edouard Burrier


Bonjour Edouard, Bonjour Georges.
Licenciés à Metz et bien connus par les coureurs alsaciens, pouvez-vous néanmoins vous présenter en précisant votre parcours sportif ?


[Edouard] Bonjour L'Alsace en courant, coureur de cross et piste depuis la catégorie minime,  je privilégie aujourd'hui la course de montagne qui constitue l'objectif majeur de l'année. J'ai eu la chance d'être sélectionné plusieurs fois en équipe de France d'abord sur la piste (championnats du monde junior de 10 000m en 1998 puis championnats du monde junior de montagne la même année).  

[Georges] Je suis ingénieur à Nancy et j’habite à Metz. Je fais du cross l’hiver depuis 1993 et depuis quelques années je consacre ma saison estivale exclusivement à la course en montagne. Je faisais du 5000m sur piste jusqu’à la catégorie espoir.



Quel est votre plus beau souvenir de course à pied ?

[Edouard] Mon titre de champion de France de cross espoir en 2001 à Grande Synthe.

[Georges] Il y a de nombreux et de très beaux souvenirs mais celui des championnats de France cadet de cross à Carhaix en 1996 (devant plusieurs dizaine de milliers de spectateurs) où avec Edouard (3ème) on a failli faire un doublé, reste un très grand moment !





(Affiche Montée du Grand-Ballon)

En 2002, Edouard, tu remportes la montée du Grand-Ballon. Georges prend la troisième place après une partie de course commune. La même année tu remportes le Bronze avec l'équipe de France lors des mondiaux à Innsbruck. Quels souvenirs gardes-tu de cette belle victoire sur le sommet Vosgien et ces championnats du Monde ?

[Edouard] Ma victoire au Grand ballon reste un très beau souvenir, où Georges et moi avions fait beaucoup pour réaliser un doublé mais le coureur belge Jamoulle avait livré une très belle course et j'avais dû contenir son retour jusque dans les trois cent derniers mètres où j'ai failli tomber dans la neige encore présente à cet endroit ! Les championnats du monde qui ont suivi à Innsbruck restent ma plus belle place individuelle aux mondiaux 25ème.  



Avec l'âge le vin se bonifie, est-ce également le cas pour un coureur à pied ? 

[Georges] Oui sur des efforts d’une heure, on peut encore progresser au-delà de 30 ans.

Georges, l'an passé, après avoir remporté la sélection pour le Mondial dans les Pyrénées, tu te classes 15ème et meilleur français des mondiaux de courses en montagne qui se sont déroulés en Slovénie. Dans la foulée, tu remportes cet hiver les inter-régionaux de cross à Lons-le-Saunier. Quelle saison, Bravo ! Penses-tu être arrivé à maturité ?

Oui, j’ai réalisé une magnifique saison l’an passé…c’est l’effet de la joie d’être jeune papa ! (J’ai remporté la sélection pour les mondiaux dans le col de l’Aubisque 3 jours après la naissance de mon fils Etienne !). Je pense que je profite aussi d’une expérience acquise au fil des années pour bien préparer mes objectifs.

Victoire aux inter
de Lons-le-Saunier
(Photo : V. Chappin)





Edouard en lutte
avec Julien Rancon.
(Photo : N. Fried)
Tous deux ingénieurs et depuis peu ou très bientôt pères de famille, comment arrivez-vous à conciler course à pied, vie professionnelle et personnelle pour rester depuis si longtemps dans l'élite de la course en montagne ?

[Edouard] Pour moi Edouard, j'organise bien  ma journée afin de m’entraîner sans que le sport ne prenne toute la place de la vie de famille. L'arrivée prochaine au mois d'août de notre premier bébé impliquera encore une autre organisation que Georges a bien mise en place!

[Georges] C’est effectivement une organisation très chronométrée, je m’entraîne également souvent entre midi et quatorze heures…il ne faut pas perdre de temps ! J’ai également la chance de disposer depuis septembre dernier d’une journée par semaine pour le sport. (Merci à mon employeur le CETE de l’EST !).




Le 2 juin prochain se déroulera la 31ème montée du Grand-Ballon, comptant pour la coupe du Monde, la coupe de France et qui sera le support de sélection de l'équipe de France pour les championnats d'Europe 2011. Un événement à ne pas manquer ! C'est votre prochain objectif ?

[Edouard] Tout à fait, je me prépare activement pour cette échéance, objectif de l'année 2011. Après avoir connu depuis un an des blessures (pied puis ischio-jambiers), je peux de nouveau bien m’entraîner et le je progresse de jour en jour, en espérant que cela suffise pour regôuter à une sélection en équipe de France comme en 2009.  [Georges] Oui, le Grand Ballon est le premier objectif de la saison avec j’espère une sélection à la clef pour les championnats d’Europe qui constituent mon objectif n°1 de l’année. Je suis ravi que le Grand Ballon soit le support de la sélection. Le Grand Ballon est en effet devenu mon terrain d’entraînement, je connais le parcours par cœur, je le gravis plusieurs fois dans la saison pour faire du dénivelé. (J’y suis encore allé la semaine dernière et compte y retourner la semaine prochaine).




La Montée de Sérichamp remportée
en 2008 par Edouard (Photo : C. Fried)


A 1 mois de l'épreuve, quel plan d'entraînement conseillez-vous ?

[Edouard] Une séance de piste tous les 15 jours, beaucoup de séances de côtes courtes et longues et repos avant l'échéance alsacienne!

[Georges] Faire des sorties longues (1 à 2h) en montagne pour ceux qui habitent près des massifs…et /sinon faire des séances de fractionnés en côtes et fartleck sur parcours vallonné.



On connaît de nombreux jumeaux et jumelles dans la course à pied ; les 2 plus connues chez nous sont bien évidemment les soeurs Kuster, Line et Simone, qui règnent sur la course à pied en Alsace et bien haut-delà depuis des années. Arrivez-vous de temps en temps à vous entraîner ensemble ? Comment vivez-vous la course de l'autre ?

[Edouard] Georges et moi profitons de nous entraîner quand nous nous voyons, il est plus motivant et efficace de s'entraîner à deux. A partir de la montée du grand ballon, je vais retourner travailler et vivre à Metz , ce qui facilitera les choses. Les très belle  performances de Georges me font plaisir et me stimulent pour essayer de le  rattraper le plus vite possible!



Piste, Cross, Montagne avec des formats parfois plus long comme le semi (1h07'57 pour Georges et 1h06 pour Edouard) ou la Montée du Nid d'Aigle (18km et + 2000m, 2ème en 2010) ; à 32 ans, avec votre palmarès, avez-vous encore des objectifs en montagne ? Ou comme Julien Rancon ou Manu Meyssat êtes-vous tentés par la "mode" Trail ? Voir un jour un retour sur la route avec le marathon ?

[Edouard] La montagne reste un objectif majeur où de grandes choses peuvent être encore faites, l'effort d'environ 1h que constitue les courses de montagne correspond bien à mon profil de coureur. C'est vrai que la montée du nid d'aigle (près de 2h d'effort) nous réussit également bien, je l'avais emporté en 2009 et se rapproche du Trail. Le marathon ne m'attire pas pour le moment. 


Un dernier mot pour les coureurs alsaciens et vosgiens ?

[Edouard] Vous avez un grand avantage d'habiter près des montagnes, près du Grand Ballon pour vous entraîner, moi qui jusque-là m’entraîne à St Germain en Laye, je ne peux avoir que 2 minutes de côte maximale!!

[Georges] Profitez bien de votre belle région dans laquelle on vient toujours avec grand plaisir !

Georges remporte
le Hohrodberg 2008
(Photo : C. Fried)


Interview réalisée par Nicolas et Céline Fried.