Le trail du pays Welche - Description

Votre panier

Le Trail du Pays Welche*, organisé par le Running Club Orbey, consiste à faire le tour complet du Val d'Orbey, avec des passages sur tous les lieux remarquables qui l'entourent : les Pierres Tremblantes, Basses et Hautes Huttes, les Lacs des truites, Noir et Blanc... Créé en 2008, le parcours initial a été en partie modifié. En effet, initialement le parcours, alors long de 41 km, ne revenait pas sur le Lac Noir après le Lac Blanc, mais restait sur les crêtes en direction du col du Calvaire, la tête des Immerlins, le cimetière Duchesne, avant de redescendre sur la Tour du Faudé et Orbey. C'est le nouveau parcours de 50 km que nous vous proposons de décrire ci-dessous (une reconnaissance photo est également disponible).

Orbey - Les Pierres Trembrantes (km 0 - km 3)
Le départ est donné au centre d'Orbey. On fait quelques pas dans les rues de la petite ville montagnarde en direction de l'Eglise, et rapidement on s'engouffre à droite dans un petit sentier qui s'élève au-dessus des toits. D'entrée la pente est raide pour calmer les plus furieux. Après un passage en forêt, on traverse un premier pré. Derrière vous se dresse du haut de sa petite montagne la Tour du Faudé. Ce sera la dernière difficulté du jour vers le 46ème kilomètre. Mais nous n'y sommes pas encore, toutefois il s'agit d'un bon point de repère que vous verrez tout au long du parcours. D'abord on s'en éloigne, puis redescendant des crêtes on s'en rapprochera de plus en plus... Mais pour le moment il s'agit de gravir ces fameuses Pierres Tremblantes. Après la Pierre du Loup (à 50m du parcours) le sentier est plat et permet une relance, mais de courte durée avec la montée en lacet au milieu des rochers de grès rose qui conduit au sommet de cette première montagne. On suit la crête, passant les Pierres Tremblantes, de gros rochers de grès reposant sur une petite base, ce qui permet de les faire bouger.

Les Pierres Trembrantes - Basses-Huttes - Glasborn (km 3 - km 11)
On poursuit sur le sentier de grande randonnée GR 531, petite descente vers un carrefour et petite montée, puis c'est plat avant de bifurquer à droite (sentier bleu-blanc-bleu) pour descendre sur les Basses-Huttes. Superbe mono-trace à travers les fougères et les myrtilles (attention aux pieds mouillés). La fin de la descente s'effectue sur le bitume pour rejoindre le carrefour où se trouve l'Eglise des Basse-Huttes. On prend alors tout droit pour une montée assez sèche dans le pré en direction du centre de vacances. Au milieu du pré retournez-vous pour admirer les Basses-Hautes. Après le centre de vacances, vous aurez une belle portion roulante sur un large chemin vous amenant au Glasborn (km 11). On passe sous le mémorial du Linge sans toutefois l'apercevoir.

Glasborn - Hautes-Huttes - Lac des Truites (km 11 - km 17)
Au km 11, vous reconnaitrez les chaumes du Glasborn qui accueillent chaque année l'arrivée de la grimpée du Hohrodberg (31ème édition en 2010). On passe à coté de la Ferme-Auberge du Glasborn-Linge. Petite montée/descente avec sur la gauche une belle vue sur la vallée de Munster, la Schlucht et le Hohneck. En face, les rochers du Tanet et le cirque glaciaires du lac des Truites, notre prochain objectif. Le kilomètre suivant est en descente sur un sentier très agréable. Au col Wettstein on traverse la route pour une belle grimpette de 500m vers les Hautes-Huttes. C'est à présent que les choses sérieuses vont débuter du coté des 3 lacs. Après les Hautes-Huttes, nouvelle grimpette raide vers le Haufenwannkopf, suivie d'une belles descente par un petit sentier vers le Lac des Truites, certainement l'un des plus beaux lacs des Vosges.

Lac des Truites - Lac Noir (km 17 - km 21)
Au kilomètre 17, on arrive sur la digue du lac. On contourne ce dernier et on amorce la montée vers le crêtes et le Altenkraehkopf (1277m). Une montée en lacet où l'on doit s'économiser, la route est encore longue... Arrivé au somment, où à quelques mètres se trouve un très beau point de vue, on redescend aussi sec sur le carrefour où nous étions redescendu précédemment du Haufenwannkopf. On poursuit la descente à travers prés pour rejoindre le lac Noir au kilomètre 21.

Lac Noir - Lac Blanc (km 21 - km 24)
On ne s'attarde pas au lac Noir... nous allons le revoir rapidement... On poursuit par le sentier Cornelius vers le Lac Blanc. Globalement cela monte encore, mais une bonne portion de cette section de 3km se déroule sur un large chemin forestier plat (où j'ai croisé des chamois très joueurs). Attention au passage de rochers avant l'arriver au lac blanc... mais ce n'est qu'une mise en jambes par rapport à ce qui vous attend à présent.

Lac Blanc - Lac Noir (km 24 - 28)
Arrivée au Lac blanc, on prend à gauche le sentier rouge-blanc-rouge (qui au passage a changé de balisage) pour gravir (on est à la limite de la varappe) les rochers surplombants le lac blanc. Passages d'escaliers, rampe, c'est vertigineux, mais au combien beau pour les yeux. Attention toutefois à ne pas prendre de risque après 25km, les jambes ne sont plus aussi sûr qu'au départ... Au sommet une vue exceptionnelle sur le lac et la vierge le surplombant. On quitte les rochers pour la forêt et le rocher de l'obersatoire Belmont avant d'entamer une nouvelle descente et rejoindre le Lac Noir, dont on fera le tour.

Lac Noir - Blancrupt (km 28 - km 35)
Au parking du lac, on poursuit la descente sur un petit sentier qui remontera un peu pour traverser la route, puis on bascule à travers les prés et sous ces impresionnantes et terrifiantes lignes à haute-tension. Au kilomètre 30, on remonte le pré Bracot, puis l'on serpente en montée jusqu'à retrouver le lac blanc vers le km 33 et poursuivre la montée sur les pistes de ski de fond et arriver à l'auberge du Blancrupt (sous le col du Calvaire) vers le km 35.

Blancrupt - Tour du Faudé (km 35 - km 46)
Reste 15 km, principalement en descente... avec encore quelques surprises et une vue sur l'ensemble du le val d'Orbey... On descente sur chemins, sentiers et prés, parfois en forêt, passant les fermes du Surcenord, du Neurgey, du Plat de la Beu, la Beu (avec de beaux cochons au bord du chemin), col du Bermont et le Faudé au pied de la fameuse tour.

Tour du Faudé - Orbey (km 46 - km 50)
Dernière difficulté donc, la monté à la Tour du Faudé. Après un si long périple, comment ne pas monter au sommet de ces 92 marches et du haut de ces 16,5m admirer la vallée d'Orbey au sud et celle de Lapoutroie au Nord. Ces tours, construitent par le Club Vosgien à la fin du XIXème siècle, ont été bâties pour offrir aux randonneurs une vue panoramique sur les Vosges, la plaine, voir les Alpes. Il en existe 9 en Alsace, dont 7 dans le Bas-Rhin. La tour du Faudé a une histoire un peu particulière. Erigée itinialement en 1890 et 1891, dans une configuration carrée de douze mètres, elle fut détruite lors de la première guerre mondiale par l'artillerie française. Reconstruite en 1934 (cette fois-ci une tour octogonale de 16 m), elle connut le même sort lors de la seconde guerre mondiale. Au début des années 80, des passionnés eurent l'idée de reconstruire cette fameuse tour. Ce fut chose faite en 2002.

Avec les kilomètres et les heures dans les jambes, il ne s'agit pas de trainer et de se refroidir... reste encore 4 kilomètres de descente, mais avec encore l'une ou l'autre petite montée vers le Faudé, la Camme, puis la Basse Grande, la Graine Champs avant de rejoindre la ligne d'arrivée à Orbey.

* Le pays Welche : Le welche (ou welsche) est avant tout un dialecte roman (contrairement au dialecte alsacien dont les racines sont alémanique) parlé en Alsace dans l'ouest du Haut-Rhin (Val d'Orbey, Lapoutroie, Fréland, Sainte-Marie-aux-Mines...) et dans l'extrême sud-ouest du Bas-Rhin (Haute vallée de la Bruche). C'est la raison pour laquelle le nom des villages et lieu-dits de ces parties d'Alsace sont francophones.


Les Pierres Tremblantes


Les Basses-Huttes


Les chaumes du Glasborn.


Le Lac des Truites (ou Forlet)


Panorama depuis le Altenkraehkopf


Le Lac Blanc


La Tour du Faudé

© 2007 - 2014 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.