Le Trail des Marcaires (52 km) - Description

Votre panier

Nouveau parcours 2012

Pour sa 4ème édition le Trail des Marcaires change de parcours. De manière générale, il s'agit de faire le parcours dans le sens inverse avec en plus l'ascension du Hohneck. Plus long, le nouveau Trail des Marcaires passe à 54 km pour 2500 m de dénivelé positif. Le passage par la vallée de la Wormsa et la montée du Hohneck, ainsi qu'un nouveau retour par le Petit-Ballon et une nouvelle descente finale améliorent encore l'un des plus beau trail de la région.

Après 3km de mise en jambe entre Muhlbach-sur-Munster et Metzeral, ainsi qu'une petite montée descente par l'Altenhof, on entre dans la vallée de la Wormsa bien connu par les randonneurs. Rapidement le sentier s'élève à travers pierriers pour déboucher d'abord sur le petit lac du Fischboedle, puis le Schiessrothried, 2 lacs qui constituaient la fin du parcours précédent. Mais nous en sommes qu'au début de la course, il faut à présent grimper à la ferme-Auberge du Schiessroth, sous le Petit-Hohneck où vous attend le premier ravitaillement (km 10) et où sera jugé le Trophée du meilleur grimpeur. Attention toutefois à ne pas s'enflammer, la route est encore long et il ne faut pas gâcher trop n'énergie dans ses premières pentes. Pensez aussi au ravitaillement, le prochain est au km 24 (ferme-auberge du Steinwasen).

Arrive ensuite le sommet du Hohneck avec une vue imprenable sur le Schiessrothried, la vallée de la Wormsa, le cirque du Wormspel et toutes les crêtes Vosgiennes. Un petit sentier en flanc de montagne vous permettra d'admirer un instant ce panorama. On prend ensuite le sentier des névés pour contourner le Kastelberg et passer à côté des fameux Spitzkoepfe. Depuis le Hohneck, le sentier en flanc de montagne permet de courir correctement avant de rentrer dans la forêt et de descendre sur le Lac d'Altenweiher. Après une nouvelle petite descente un rien technique, 2 km d'une belle montée sur un sentier en lacet qui vous mènera au pied du Rothenbachkopf. Après 20km et la deuxième difficulté franchit on peut à nouveau courir pour arriver sur les prairies du Steinwasen (km 24) où vous attend le deuxième ravitaillement. Prenez grand soin de faire le plein, le prochain et dernier ravitaillement sera au km 44 au pied du Petit-Ballon.

Toujours abrité en forêt vous allez remonter sur le Col du Herrenberg et suivre en sens inverse un sentier que vous connaissez bien, celui des Crêtes Vosgiennes (GR5). Au km 28 on arrive au Col d'Hahnenbrunnen. On quitte alors le GR5 pour se diriger vers l'Est et la ligne de Crêtes qui aboutit au Petit-Ballon. Cette année encore, à leur grand désespoir, les organisateurs n'ont pas eu l'autorisation de passer par le Klintzkopf, zone refuge du Grand-Tétras. Pour rallier le Petit-Ballon on passe à présent par la vallée de Munster et plus celle de Guebwiller. Descente très raide au niveau du Col d'Oberlauchen, puis longue remontée vers le Col du Hilsenfirst, certainement l'une des parties les plus difficile du parcours après 30km dans les jambes.

De retour sur les Crêtes, il vous faudra encore passer le Steinmauer avant d'arriver au pied du Petit-Ballon et pouvoir vous ravitailler à la ferme-auberge du Rothenbrunnen. Il vous restera alors 10km, principalement en descente, pour rejoindre l'arrivée à Muhlbach-sur-Munster.


Parcours de 2009 à 2011

>> Vidéo du parcours par Michaël Nonis.

Le Trail des Marcaires est un trail de 42 km pour 2100m de dénivelé positif créé en 2009 par le Colmar Marathon Club. A travers ce circuit autour de Metzeral et de la vallée de la Grande Fecht, les organisateurs vous font découvrir tour à tour, les pâturages d'altitudes et leurs vaches, des Fermes-Auberges, les chemins et chaumes des crêtes, les lacs, leurs forêts et sentiers techniques...

Le terme "Marcaire" est une appelation propre à la vallée de Munster et aux Vosges. Elle nomme un fromager ou fermier qui a la responsabilité de l'étable et de la fromagerie. Le terme existe aussi en Haute-Saône pour nommer un ouvrier qualifié, ayant soin et responsabilité d'une étable comprenant au moins 20 vaches laitières. L'étymologie du mot daterait de 1768, s'écrivant alors "markaire" et a été empruntée au mot allemand "Melker", c'est à dire "trayeur".

Muhlbach-sur-Munster - Rothenbrunnen

Le départ est donné devant le musée de la schlitte à Muhlbach sur Munster. On débute par 1,5 km plat entre Muhlbach et Metzeral. Après une partie sur le bitume, on emprunte un petit sentier, qui vous fait passer sous une grande carrière. Puis on débouche sur une route goudronnée qui vous emmène derrière la gare de Metzeral. Commence alors la longue montée vers le Petit-Ballon. 8km et +700m. D'abord en forêt, et à travers une première série de pâturages où la pente est par endroit assez raide. Puis on arrive sur un grand chemin en lisière de forêt, assez plat. D'ici vous aurez une superbe vue sur toute la vallée que vous allez contourner avec au milieu le Schneipfenriedkopf. En face, la falaise du Rothenbachkopft qui semble si loin et que vous allez pourtant atteindre d'ici quelques heures... La dernière partie de la montée se fait sur un sentier au milieu des chaumes sous le Steinberg. Vous arrivez alors à la ferme-auberge du Rothenbrunnen où se trouve aussi le premier ravitaillement de l'épreuve.

Rothenbrunnen - Hahnenbrunnen

Après le Rothenbrunnen, encore un petit effort pour arriver au pied du Petit-Ballon. Le parcours ne monte pas au sommet. Le Trail du Petit-Ballon y passe déjà, et vous comprendrez dans la dernière partie pourquoi les organisateurs ont voulu vous économiser cet effort supplémentaire. Du Petit-ballon on va principalement suivre la ligne des crêtes qui sépare la vallée de Munster au Nord, de la vallée de Guebwiller au Sud. Cette section de 10km comporte une difficulté, la montée au sommet du Klintzkopf. Auparavant, sur un magnifique petit sentier, on contourne le Steinmauer, puis on descend sur le col du Hilsenfirst. Sentier un peu technique sous les éboulis du Steinmauer (un sommet qui porte bien son nom : le mur de pierre). Petite montée vers le Hilsenfirst, puis on arrive dans la zone protégée du Langenfelkopf et du Klintzkopf, où le Grand-Tetras a trouvé un dernier refuge (voir notre jeu pour gagner des dossards du trail). Le silence et le respect absolu du milieu sont de rigueur... Le parcours s'engouffre alors en descente dans une forêt typique du biotope du Coq de Bruyère. La parcours est ensuite plat jusqu'au pied du Klintzkopf (col de Lauchen), vers le km 15. La montée s'effectue sur un petit sentier en lacet qui serpente jusqu'au sommet. A 1330m d'altitude, vous êtes au point le plus haut du parcours avec une vue à 360° sur toutes les Hautes-Vosges depuis le 5ème sommet du massif (derrière le Grand-Ballon, le Storkenkopf, le Hohneck et le Kastelberg). Malheureusement pas trop le temps de s'attarder, il faut déjà redescendre par un chemin assez raide sur le col d'Oberlauchen. On se trouve en fait juste au-dessus du lac de la Lauch où le second ravitaillement vous attend. Reste alors une petite montée vers le Lauchenkopf, puis une légère descente vers le col du Hahnenbrunnen, qui se trouve plus ou moins à mi-parcours...

Hahnenbrunnen - Lac du Altenweiher

A partir du Hahnenbrunnen, vous allez emprunter le sentier de grande randonnée GR5. Entre le 20ème et le 24ème kilomètre vous êtes sur le parcours bien connu des Crêtes Vosgiennes. D'abord dans les hétraies d'altitude, puis sur les chaumes avec le sommet du Schweisel (1271m) et la descente sur le col du Herrenberg. Vous pourrez alors vous laisser envahir par la magnifique vue sur les sommets qui se suivent : Batteriekopf, Rothenbachkopf, Rainkopf, Kastelberg et Hohneck. Au niveau du col du Herrenberg, on quitte les Crêtes Vosgiennes, pour continuer à suivre le GR5 qui redescent dans la vallée de Mittlach afin que les randonneurs puissent trouver un couchage pour la nuit. Pour nous, la course est loin d'être finie, et ceux qui pensent qu'à présent le parcours ne fait plus que descendre sur Metzeral ne seront pas au bout de leur peine... les vrais difficultées vont arriver d'ici quelques kilomètres. Pour le moment on continue à descendre en forêt, pour ensuite emprunter un chemin plus plat, qui débouche sur la ferme-auberge du Steinwasen, sous le Batteriekopf. Après un petit "coucou" aux vaches, on repasse en forêt et sous l'impressionnante falaise du Rothenbachkopf, puis on amorse la descente vers le lac de l'Altenweiher.

Lac du Altenweiher - Lac du Schiessrothried

Peu après le km 30 on passe le lac de l'Altenweiher. A partir de là commence les choses vraiment sérieuses, non parce qu'on a déjà 30 km dans les pattes, mais surtout parce que le terrain va devenir très technique. Premières difficultés, la montée vers le Kerboltz et de nombreux passages d'éboulis. Après le Kerbholz, d'où on a une superbe vue sur les Spitzkoepfe, on bascule dans la vallée de la Wormsa puis on descend sur le lac du Fischboedle, par un sentier raide et encore une fois très technique sur la fin, avec beaucoup de pierres et de rochers. Attention, restez concentré à ce niveau de la course et de ne prenez pas de risques inutiles... Arrivé au petit lac du Fischboedle, on repart pour la dernière montée du parcours vers le lac du Schiessrothried le long des petites cascades du Wormsabachrunz qui viennent grossir le débit de la Fecht un peu plus bas entre Mittlach et Metzeral.

Lac du Schiessrothried - Muhlbach-sur-Munster

Au lac du Schiessrothried vous êtes au 35ème kilomètre. Reste à présent une longue descente vers l'arrivée. Vous empruntez d'abord un large chemin forestier assez plat, que vous apprécierez après des kilomètres entre les rochers. Au-dessus du Sillackerwasen, une petit portion de bitume, comme pour vous rappeler que vous revenez à la civilisation, et on amorce la descente vers Altenhof et Metzeral par le Pfeiferberg. La descente s'effectue d'abord sur un petit sentier, puis un plus large chemin assez raide par endroit... on termine par un beau petit sentier pour déboucher dans Metzeral. Reste 2 kilomètres pour traverser la ville et reprendre derrière la gare, le premier kilomètre du départ !

Un magnifique parcours concorté par Lionel Poirier, Dany Miclo et Jeff Bombenger du Colmar Marathon Club. Déjà merci à tous les 3 et à l'ensemble du CMC.

Dernier conseil donné par Jeff Bombenger, lors de notre interview du CMC : (...) Les principales difficultés seront la montée jusqu'à l'auberge du Rothenbrunnen, l'ascension du Klintzkopf et la technicité du parcours au niveau des lacs. Le conseil que l'on peut donner ? Partir doucement, ne pas se dire qu'après le Rothenbrunnen le plus dur est passé. Les lacs constitueront une réelle difficulté si l'on manque de lucidité. (lire l'interview complète).


La montée vers le Petit-Ballon


Vers le col du Hilsenfirst.


Le sommet du Klintzkopf.


Les crêtes.


La ferme-auberge du Steinwaser.


Le lac de l'Altenweiher.


Vers le Kerbholz


Le lac du Schiessrothried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.