Le circuit des Verreries - Description

Votre panier

Les 4 premiers kilomètres sont identiques au tour des Châteaux, couru le même jour. On remonte complètement la ville, pour emprunter un petit sentier raide et caillouteux jusqu'à Notre-Dame de Dusenbach, un très beau petit monastère accroché dans la roche. Une portion un peu plus roulante, permet de se préparer au "mur" peu avant le 1er ravitaillement. On prend alors à gauche (le tour des châteaux part quant à lui à droite vers les châteaux, qu'on retrouvera un peu plus tard).

Un kilomètre de faux-plat sur un large chemin forestier pour entamer une première descente sur presque 2 kilomètres. On remonte alors aussi sec un petit sentier sur 1 kilomètre (triangle jaune), avant d'entamer la deuxième descente à nouveau sur un large chemin forestier. On tombe alors sur une petite route goudronnée qui mène à la Grande Verrerie, petit hameau entouré par le massif du Taennchel. Après un faux-plat, la pente devient un peu plus raide jusqu'au ravitaillement à l'entrée du hameau.

On quitte la route pour un chemin forestier, puis on suit un petit sentier qui va nous amener au sommet du parcours (710 m). C'est la plus belle partie du circuit ! Une montée interminable de 3 kilomètres dans un cadre merveilleux.

On débouche ensuite sur un large chemin, qui descend sur le troisième ravitaillement au carrefour Hasenclever, au pied du Taennchel Antérieur. Vous êtes alors à mi-parcours (km 10,5). Viennent ensuite trois kilomètres de descente (de 700 à 477 m), on passe le carrefour du cerisier noir, où l'on prend à gauche pour descendre jusqu'à Tannenkirch (on ne passe pas dans le village, mais à proximité de l'Eulenthal, où nous attend le dernier ravitaillement avant l'arrivée).

A ce stade il faut revenir vers Ribeauvillé, le prochain kilomètre est assez roulant, avant d'entamer la dernière difficulté du jour sur un peu plus d'un kilomètre. On bascule ensuite sur un super petit sentier qui vous ramène vers les châteaux. D'abord le St-Ulrich, puis le Girsberg et c'est la descente finale qui s'annonce, longue d'environ 4 km.

Le parcours est cassant de par ses longues descentes très rapides. Mais l'on court presque uniquement en forêt, au pied de cette mystérieuse et envoutante montagne, qu'est le Taennchel. Un circuit magnifique que l'on doit respecter.


Le carrefour du Hasenclever.


Coureurs dans la forêt au pied du Taennchel


Passage à proximité du château de Saint-Ulrich

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.