Le circuit de l'Ortenbourg - Description

Votre panier

Course de petite montagne (13,6 km pour 300 m de dénivelé positif) qui consiste à monter au château de l'Ortenbourg, dominant l'entrée de la vallée de Sainte-Marie-Aux-Mines, avant de redescendre sur Scherwiller. Cette course en est à sa 27ème édition, malgré quelques coupures. Elle fut aussi l'une des toutes premières fin des années 70 à constituer le Trophée des Vosges. Mais, comme la montée du Haut-Koenigsbourg, elle quitta le challenge de course de montagne. Dommage pour nous, coureurs bas-rhinois, qui sommes obligés de parcourir de nombreux kilomètres pour participer au Trophée.

Le départ est donné au centre du village de Scherwiller. On part alors pour 2 km de bitume très roulants. On serpente ensuite dans les vignes, avec quelques petites montées, pour arriver au pied de l'Ortenbourg. Après le premier ravitaillement (km 3), on attaque un raidillon d'environ 200m. Rapidement la pente s'adoucie, pour même redescendre le long de la forêt en direction du Nord. Au 4ème kilomètre, après être entré en forêt, on prend un chemin en épingle à cheveux et l'on commence la montée principale du parcours : 125 m de dénivelé positif sur 1 km (12,5 % de pente). Si certains passages sont plus difficiles que d'autres, avec pas mal de blocs rocheux qui sortent du sol sur la deuxième partie de la montée, cette dernière n'est jamais difficile. On peut y courir tout le long. Et rapidement la forêt s'éclaircie et le donjon monumental de l'Ortenbourg se dresse devant vous. C'est gagné ! On passe alors dans le fossé autour du château avant de remonter un peu derrière le castel et découvrir furtivement un extraordinaire point de vue sur la vallée de Sainte-Marie-Aux-Mines.

Du km 5 au km 6, le parcours redevient plat, mais quelques bosses rappelent à la prudence, puis vous pouvez enclancher le turbo pour la longue descente dans la vallée du mettelrain. Si la premère moitié de la montée se court sur un large chemin forestier, la deuxième partie (après le 2ème ravitaillement) vous plonge au centre du vallon sur un chemin humide plus technique où la lumière en cette fin de journée se fait plus rare. Attention aux foulures !

Entre le km 9 et 10, on retrouve une portion de bitume, avant de passer un nouveau petit raidillon de quelques mètres, suivi d'un faux-plat montant entre les digitales en fleurs. Vous rejoignez alors le parcous aller. Dernier ravitaillement (le même que le premier, mais dans l'autre sens). On dévalle les chemins et petites routes viticoles avec une superbe vue sur la plaine d'Alsace. A gauche, l'église baroque d'Ebermunster, à droite Sélestat et au fond le massif du Kaiserthul. Reste 2 km, bien plus ennuyeux par rapport aux précédents kilomètres, qui vous feront rejoindre l'arrivée.


L'Ortenbourg


La première montée dans les vignes


Arnaud Bucher, vainqueur en 2007, second en 2008




© 2007 - 2020 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.