Les Interviews

Votre panier

Interview de Juliane Wibert


Rencontre avec Juliane Wibert : Du vélo à la course à pied !


Bonjour Juliane, peux-tu te présenter et nous décrire ton parcours sportif ?

Née en 1987, mon parcours sportif débute en 2007. Trois étapes le composent : Cyclisme, Duathlon, Course à pied

Tout a commencé par des sorties à vélo seule ou avec des copains pour le plaisir et toujours en mode cyclo. Un jour, on m'a proposé de me joindre à un entrainement de l'AS Steigeoise. A partir de là, première licence et entrée dans le monde de la compétition sportive. Ensuite, j'ai intégré l'équipe féminine de l'UCBH, en Lorraine. Des déplacements presque chaque week-end qui ont demandé beaucoup d'énergie et surtout d'heures de selle !

En 2010, suite à une fracture de l'humérus et ensuite à l'appréhension de rouler en peloton, j'ai décidé de participer à un duathlon pour « voir ». Un pur moment de plaisir qui m'a décidé d'aller plus loin dans le duathlon. A partir de 2013, j'ai privilégié la course à pied en faisant davantage de compétitions. Cette année, l'intégration de Jog'R le Team est une motivation supplémentaire pour progresser.

Tu es a l'aise sur route, comme sur Trail ; sur 5km comme pour ton premier Ultra à Chamonix où l'an passé tu termines 8ème féminine du 80km. Comment prépares-tu ces différentes épreuves ?

Découvrir la course à pied m'a donné envie de « goûter à tout » et il faut avouer que cette année encore, je me suis « cherchée ». Cela ne me dérange absolument pas de faire un trail pour enchainer la semaine suivante avec un 5km… En plus, courir en montagne procure un plaisir énorme. Mais, à présent, je reconnais qu'au niveau de l'entrainement ce n'est pas forcement ce qu'il y a de plus cohérent. Je dois écouter les conseils de mon super coach « être plus structurée et moins s'éparpiller » !!! Ceci est la condition pour progresser !

Malgré tout, fin juin je serai au départ des 80km car les inscriptions se faisant en septembre 2013, je ne savais pas encore que ma saison allait être orientée route ! Je n'ai pas la préparation pour ce type d'épreuve et je prendrai ces 80 km comme une très grande sortie « plaisir ». Mon amour de la montagne m'aidera à courir avec philosophie pour que ça ne se transforme pas trop en galère !!!

Quel est ton meilleur souvenir de course et ton plus mauvais ?

Sans hésitation, les 80 km du Mont Blanc. Le meilleur étant à l'arrivée à Chamonix au milieu du public. Je n'avais jamais ressenti une telle émotion et pourtant, c'est ça le paradoxe, que de souffrances sur cette course… Voilà toute la magie de l'ultra !

Fin mai, tu remportes le 31 km du Trail des Marcaices, le lendemain de ta victoire en relais sur le Duathlon de Bernardswiller.
Comment ce week-end s'est-il passé ?

Avec Antoine, nous avons participé au duathlon en relais car nous connaissons bien l'association « Agathe Un souffle Une Vie » et les organisateurs. Nous avions vraiment à cœur de remporter cette épreuve !

Le lendemain, le trail des Marcaires était avant tout pour me faire « plaisir » sans la pression du chrono' et les allures à respecter! En plus, j'y avais participé l'an dernier. Un beau tracé, une super ambiance, une parfaite organisation et le soleil qui contrastait avec les mauvaises conditions météo de la saison dernière. Alors que demander de plus ?


Après les Marcaires, tu seras au Trail de la Hasel le 21 juin à Oberhaslach, course déjà remportée l'année dernière. Le parcours a quelque peu changé cette année avec 2km de plus et le passage à la Grande-Côte. Comment vas-tu gérer cette course ?

J'ai un trophée à conserver sur un très beau parcours et je me dois de faire honneur à cette belle équipe d'organisateurs !!! Je vais donc faire pour le mieux… sans me mettre dans le rouge car moins d'une semaine après je serai au départ des 80km du Mont Blanc !


Quels seront tes prochains objectifs cette année ? et à plus long terme ?

Après le Mont Blanc, je vais tout d'abord prendre le temps de bien récupérer, sans course durant l'été. Reprise en septembre. Je souhaite me concentrer sur les courses sur routes. Les objectifs sont maintenant d'améliorer mes allures sur 5km et 10km !

Interview réalisée par Nicolas Fried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.