Les Interviews

Votre panier

Interview de Thomas Dietsch (Run'In) - VTTiste professionnel


A 39 ans Thomas Dietsch va resigner pour une année supplémentaire avec le Team Bulls, équipe allemande du fabriquant de cycle pour laquelle il roule depuis 2009. Après une saison 2013 bien rempli, malgré des chutes, avec un nouveau titre de champion de France, Thomas nous livre son bilan et revient sur les moments forts de sa carrière professionnelle. L'occasion aussi de parler avec le VTTisite alsacien de sa vision de la course à pied notamment depuis que son épouse, Virginie, a ouvert le magasin Run'In à Colmar.
Bonjour Thomas. Tu es l'un des rares alsaciens à pouvoir vivre de ton sport. Pensais-tu un jour pouvoir faire une carrière de cycliste professionnelle de près de 20ans à très haut niveau ?

Oui, j'ai la chance de pouvoir vivre de mon sport, de ma passion dans un sport qui n'est pourtant pas très médiatique mais dont le marché (vente de vélos et accessoires) est important ! Les marques de VTT ont donc besoin de communiquer et créer une image par le biais de pilotes. Je suis actuellement dans l'équipe allemande Bulls dont la maison mère possède plus de 1000 magasins en Allemagne, Belgique, Espagne, Equateur, Afrique du Sud... France ! Je n'ai jamais pensé faire une carrière de près de 20 ans. A mes débuts, je n'ai jamais pensé pouvoir gagner ma vie grâce au VTT ! C'est venu un peu par hasard : La chance d'être arrivé lors du boom du VTT, d'avoir quelques capacités à pousser fort sur des pédales et d'être un peu fou dans les descentes!

Un podium avec ton équipe en début de saison sur l'une des plus dure course au monde, un 5ème (ou 6ème) titre de champion de France Marathon, quel bilan tires-tu de cette saison 2013 ?

Le bilan cette saison est plutôt positif mais se fut une année un peu spéciale. Après un bon début de saison passé en Afrique du Sud est un beau podium sur la Cape Epic (la plus belle course VTT par étapes au Monde), je suis rentré en France fatigué... cramé! Après un peu de récup, j'ai repris l'entraînement mais je me suis mis par terre 2 fois lourdement en descente (première fois la tête dans un arbre, 2ème fois le menton a été embrassé un sentier sous les châteaux de Ribeauvillé). Bref, je n'ai retrouvé de sensations et ne suis revenu en forme que 4 mois plus tard à la mi-aout ce qui m'a permis de faire une belle fin de saison avec des victoires sur la Trans'Vercors, les championnats de France et la World Series en Malaisie.

Comme en course à pied, le cyclisme à différents formats. Tu t'es spécialisé dans la discipline marathon du VTT. Quelles sont les caractéristiques de ce format et les différences par rapport aux autres types de course comme le Cross-Crountry, discipline olympique ?

J'ai fait pendant de longues années du Cross Country c'est à dire des courses de 2h maximum (j'ai même était champion de France Elite) mais j'étais alors déjà plus attiré par le Vtt marathon. Je me suis de plus en plus orienté vers le marathon et les courses VTT à étapes tout en gardant un petit pied dans le XC pour conserver de l'explosivité. Le VTT marathon ce sont des courses de 80 à 130km (généralement 1 boucle) pour un dénivelé allant de 3000 à 5000m.
Tu as aussi fait de la route, notamment le Tour du Burkina Faso, qui a dû aussi être une belle aventure humaine ?

Le tour du Burkina (organisé par la société du Tour de France) reste mon plus beau souvenir sur route ! C'était une difficile mais fantastique expérience. Il a fait très chaud, 45 degrés à l'ombre, la course est folklorique avec des routes en mauvais état, des pistes en terre, des troupeaux de chèvres qui traverses la route, et certaines équipes (comme le Mali) qui arrivent avec des vélos en mauvais état (1 frein sur 2)... Je suis tombé malade comme +/- 95% des coureurs européens mais J'ai pu me rétablir assez rapidement lors de la journée de repos ce qui m'a permit de gagner la dernière étape à Ouagadougou devant 30000 spectateurs !


Quels ont été les moments forts de ta carrière ?

J'ai été très ému par mon premier titre de Champion de France ou par ma première victoire sur le Roc d'Azur. Je ne faisais pas parti des favoris. Ma victoire était inattendu et donc encore plus belle ! (Un peu comme Sébastien Spehler cette année !)
Les moments que tu regrettes ?

En 2003, lors des championnats du Monde, Après près de 90km, j'étais en tête avec 2 minutes d'avance mais j'ai été victime d'une crevaison à 3km de l'arrivée. Passé si près d'un titre mondial fut très dur mentalement !

Un autre regret c'est d'avoir perdu des courses contre des coureurs dopés ! Quand on fait 2ème d'un Roc d'Azur (25000 participants cette année) et que l'on apprend que ce coureur n'aurait pas du avoir le droit de prendre le départ... ça fait mal ?

Comme d'anciens cyclistes (Laurent Brochard, Gilles Guichard...) te lanceras-tu un jour dans la course à pied et le Trail ?

Je ne sais pas ! Ca donne envie et c'est tentant mais c'est difficile à dire ! Pour le moment je préfère m'investir à 100% dans mon sport et garder ce moment où je prends mes chaussures de Trail sans esprit de compétition et de performance... juste pour le plaisir !

La course à pied et le Trail en particulier a connu un essor incroyable ces dernières années en France. En VTT, le format marathon ne connait pas le même succès dans l'hexagone, alors qu'en Allemagne il est beaucoup plus pratiqué. En tant que Français dans une équipe allemande (Bulls), quelle est ta vision du développement qu'a connu le VTT en France et dans les autres pays ces dernières années ?

Beaucoup de courses VTT en Allemagne ou en Suisse sont des organisations pro (des entreprises). Il existe de très belles courses en France semi pro ou amateur mais il est difficile de les comparer à des événements qui possèdent une structure 100% pro. Il est possible en Allemagne de trouver des marathons VTT tout les week-end durant la saison (mai à fin septembre) avec 2000 à 3000 participants. Le monde du VTT en général en Allemagne est plus dynamique qu'en France. C'est le cas également des constructeurs. En Allemagne, il doit y avoir plus d'une vingtaine de marques de vélos alors qu'en France elle se compte sur les doigts d'une main!
Avec le recul du VTT, discipline plus ancien, quelles sont selon toi les voies que le Trail ne devra pas suivre ? Greg Vollet, du Team Salomon que tu connais très bien, pense que les VTTiste comme toi peuvent apporter leur expérience, par exemple de pas allez vers l'Olympisme.

Tout comme le VTT marathon, je ne pense pas que le trail ai besoin de s'orienter vers l'Olympisme. Ce sont 2 sports un peu identique ou l'ambiance est conviviale et ou l'un des intérêt et des points fort est de voir l'élite et la masse réunit sur une même épreuve. Mais je crois que le Trail aurait intérêt à faire parti d'une fédération pour mettre en place quelques règles. Ca pourrait être intéressant par exemple de voir une fois par an un « vrai » championnat du Monde ou tous les meilleurs trailleurs soit réunit sur une « vrai » course de trail (Km, dénivelé minimum, sentiers, etc).

Vainqueurs du Roc d'Azur et de la Forestière, penses-tu qu'il manque une grande course VTT en Alsace et dans les Vosges ?

Il n'y a pas besoin d'aller très loin pour trouver de gros événements. En juin, j'étais à Kirchzarten (Freiburg) à 1h de voiture de Colmar pour participer à un marathon en Forêt-Noire. Nous étions 5200 au départ ! ;-) En Alsace, il n'y a pas de grande course VTT marathon. Pourtant, il y aurait de quoi faire une très belle épreuve avec beaucoup de participants. Notre région est superbe, les chemins et sentiers sont nombreux, et l'Alsace est proche de nombreux autres pays (Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse) dont les coureurs pourraient être intéressés par la participation à un tel événement. Mais l'organisation d'événement est de plus en plus difficile : Interdiction d'emprunter des chemins, trouver des bénévoles, trouver des sponsors'
Ton épouse, Virginie, a ouvert le magasin « Run'in, la boite à courir » à Colmar il y a un peu plus d'un an. Depuis on te voit régulièrement sur les courses de la région. Il y a quelques années tu parrainais déjà la «Montée de la Tour du Faudé ». Quelle est ta relation avec la course à pied ?

J'ai toujours couru mais jamais en compétition sauf au collège et au Lycée ou je participais au cross Unss ;-) Depuis que Virginie a ouvert Run'In, je suis venu régulièrement sur des courses (trail, route, cross) pour voir comment cela se passait, être au contact, voir l'ambiance bref découvrir cet univers que je ne connaissais pas vraiment. J'ai trouvé cela sympa et quand je suis en Alsace, cela m'arrive de venir encourager les coureurs sur les courses. J'ai rencontré pas mal de très bons coureurs de Trail très accessible avec qui j'ai sympathisé ! ... Julien Rancon, Michel Lanne, Killian Jornet, Jonathan Wyatt (avec qui j'ai terminé sur le podium de la Dolomitenmann en 2012), Sébastien Spehler...

Dans de nombreux plan d'entrainement de trail, des sorties VTT sont proposées en remplacement d'une séance à pied. Il existe aussi des méthodes d'entrainement croisées (cross-training) consistant à mixer différents types d'activités sportives. Est-ce qu'à l'inverse cela s'applique également au VTTiste ?

Pour ne pas être à saturation mentalement, je crois qu'il est important de varier les sports. Mon sport numéro 1 reste le VTT mais je cours régulièrement surtout le matin en réveil musculaire durant la saison. En hiver, je diminue les entraînements à vélo. Je cours beaucoup plus (des séances de 1h à 3h dans la montagne) et fais également pas mal de ski de fond (ça remplace la muscu en salle... Ouf !).

Tu viens d'annoncer que tu vas signer une année supplémentaire avec le Team Bulls. Comment vois-tu 2014 ? Et ta reconversion pour la suite, as-tu déjà des projets, comme le développement du VTT en Alsace ?

Je re-signe pour une saison "pilote pro" pour 2014 avec une option pour le développement de la communication/marketing de la marque Bulls pour la France en 2015. Pour le moment, les vélos Bulls sont vendus dans les magasins "Veloland" mais il n'y a pas assez de communication à mon gout pour faire connaître cette marque qui est pourtant super bien placé niveau qualité/prix !

Pour le développement du VTT en Alsace, je ne pense pas que cela fera parti de ma reconversion pro mais je continurai à m'investir et à venir rouler avec des clubs de jeunes vététistes... c'est toujours un plaisir! Les jeunes sont toujours super motivés! Je suis déja parrain de quelques clubs en Alsace qui ont une très bonne dynamique : Le Club d'Habsheim, Le MBC à Munster, Le collège de Saverne (qui a une section cyclisme)...

Bon courage, bonne chance et beaucoup de plaisir à tous les coureurs à pied pour cette nouvelle saison 2014 qui s'annonce ;-)

Merci Nicolas pour l'interview ! Et Merci pour ce que tu fais pour la course à pied en Alsace. Bravo !

Merci à toi Thomas pour avoir pris le temps de répondre à mes questions et bonne continuation pour la suite de ta carrière.

Retrouvez Thomas sur son site web : www.thomasdietsch.fr | et celui de son Team et marque Bulls www.bulls.de/fr/.
Run'In, la boite à courir de Colmar, la Boutique entièrement dédiée à la Course à Pied : www.runincolmar.fr.

Interview réalisée par Nicolas Fried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.