Les Interviews

Votre panier

Interview de Laurent Vicente - Mai 2013


Bonjour Laurent. Tu as habité 20ans en Alsace avant de t'installer à Montpellier. Le 2 juin prochain tu reviendras dans ta région natale pour participer aux championnats de France de course en Montagne à la Montée du Grand-Ballon. Et peux-tu nous présenter ton parcours sportif ?

La Course du Grand Ballon reste pour moi une épreuve relativement affective. Je pense que ce n'est pas pour rien que le Grand Ballon est la manche de coupe de France de course de montagne que j'ai le plus couru. En 2013 cela fera ma 4ème édition en 5 ans.

Je suis né en Alsace (Séléstat), j'y ai vécu 20 ans avant d'en partir pour la poursuite de mes études. J'y ai découvert l'athlétisme dans le même club et la même équipe cadet/junior que Mehdi Baala (ASPTT Strasbourg) et la même ville que Fouad Chouki, tous deux 2ème et 3ème au 1400ème mètre du 1500m des Championnats de monde à Saint-Denis en 2003.

Peu étonnant d'avoir donc pour particularité de n'avoir jamais été attiré par la victoire avant tout, sinon, dès tout jeune, loin derrière mes camarades de club, j'aurai abandonné la course à pied.

En fait, je n'ai jamais rien gagné avant l'âge de 29 ans. Juste pour point de repère, à mes premiers championnats de France de course de montagne, à 26 ans j'ai fini 70ème. Dès tout jeune, j'ai toujours su que je n'étais et ne serai jamais le meilleur. D'avoir couru depuis mes débuts alsaciens avec les meilleurs français et de n'être jamais descendu en dessous de 32'00 au 10 km avant 29 ans, j'ai eu cette chance de poursuivre la course pour le pur bonheur d'apprendre à juste « courir comme on respire ».

Cet anonymat et ce non succès m'ont donc appris à courir par pure motivation intrinsèque et toujours dans la gratuité de l'effort. Je pense que de nos jours, en plus en période de crise, c'est un grand avantage quand à 30 ans on réalise que notre talent n'était pas voué à la précocité et qu'il faut, malgré une vie de tous les jours qui continue, travailler sérieusement à le révéler (ce talent), et toujours davantage s'entraîner en plus du travail quotidien pour poursuivre sa révélation….

Toutefois, j'ai toujours recherché patiemment mais sûrement mes limites. Je m'entraîne depuis tant d'années que je suis conscient d'avoir toujours été un compétiteur. De même, j'ai bien conscience que ma quête pour devenir meilleur conduit inévitablement à assumer de devenir le meilleur. Je pense que depuis près de 20 ans que je cours, je sais maintenant cultiver mes victoires pour tenter au mieux d'offrir la distinction entre avoir fait un bon temps et avoir passé du bon temps, content, d'être bon en course à pied comme, je l'espère le plus possible, travailler à être un homme bon dans la vie.

Cross du Mont-Blanc - (Photo : DR)

Pour ce qui est de mon parcours sportif, il n'a réellement commencé qu'à 32 ans. Entre les premières victoires et les premières victoires de renom, il y a toujours une marge qu'est celle d'apprendre à gagner et à confirmer son statut de potentiel vainqueur, cap que depuis peu je semble, pas après pas, franchir :

2012 :
  • Vainqueur d'une manche de coupe de France : la Montée de l'Aubisque
  • Vainqueur des 4000 marches à Valleraugue
  • 7ème aux Championnats de France de Kilomètre Vertical à Manigod (1000m de dénivelé + sur 3 kms de distance en 35')
  • 1er français au Cross du Mont-Blanc, 2ème au scratch derrière J. Wyatt (NZ) septuple champion du monde
  • 1er français et 27ème aux Championnats du Monde de course de montagne longue distance à la Jungfrau Marathon, Interlaken, Suisse.
2011 :
  • Vainqueur de 3 manches de Coupe de France course de Montagne :
  • Le col de Vence (Nice),
  • Le col du Soulor (Pau),
  • Le mont Ventoux dont je suis le Recordman de l'ascension
  • Vainqueur des 21 lacets de la montée de l'Alpes d'Huez
  • 3ème du Marathon de Montpellier

Premier français aux derniers championnats du Monde de Montagne longue distance, quelles seront tes ambitions au Grand-Ballon ?


Montée du Grand-Ballon 2011 - Photo : V. Chapin)
Mes ambitions sont simples bien que difficiles. Cela fait 4 ans que j'échoue aux portes de l'équipe de France à 1 à 2 places près en moyenne. J'avoue que cette année 2013, je ne serai pas mécontent de pouvoir intégrer l'équipe de France. Mais je sais que le niveau va être rude et relevé. Le Grand Ballon 2013 est un championnat de France avant d'être une course de sélection en équipe de France pour les championnats d'Europe. Le Grand Ballon 2013 est même une coupe du monde de course de montagne avant d'être une coupe de France. Inutile de dire que pour ce Grand Ballon 2013 toutes les conditions sont réunis pour densifier le niveau! Seuls les 4 meilleurs sont pris et non les 6 comme pour des championnats du monde, alors… que les meilleurs gagnent! Je connais et apprécie tous mes adversaires. Je les connais et apprécie d'autant plus que je connais et apprécie leur niveau. Je leur souhaite une bonne et belle course. C'est grâce à eux que tous les ans je ne fais que hausser mon niveau. Peut-être est-ce grâce à moi qu'ils élèvent le leur et représente au mieux la France aux compétitions internationales...

Coureurs, tu es également entraineur et auteur de bandes dessinées consacré à la course à pied (dont 6 BD sont à gagner ce mois sur notre site). Une façon originale de vivre et de mettre en commun tes différentes passions.

Oui, en effet, je suis psychologue de formation, entraîneur de profession, et coureur de passion. Depuis 3 ans je suis chef d'entreprise de www.coachapied.com. J'ai également édité les deux premiers tomes de la BD Coachapied, www.bd.coachapied.com, 1ère BD de course à pied pour les coureurs à pied. Allez sur le site et vous verrez une vidéo de 4'30 qui fait la présentation de tous les personnages et de l'univers de la BD Coachapied.

4 tomes par an sont prévus. Une vraie histoire au long court où l'on court.
7 personnages colorent tous les profils de coureurs en termes d'investissement et de niveau sportif et compétitifs.

Les histoires se veulent humoristiques tout en gardant l'aspect pédagogique d'y inclure de toutes les manières possibles les conseils qui font la différence entre le jogger, le compétiteur et l'athlète de haut niveau.

L'entreprise Coachapied est un beau défi que je me suis lancé pour pouvoir vivre de ma passion malgré les 12 entraînements par semaine qui me sont nécessaires pour atteindre et rester à mon plus haut niveau. La course est pour moi inspirante et créatrice. Je compte pouvoir la garder au coeœur de mon quotidien toute ma vie.

Coureur, entraîneur et psychologue de formation, tu viens aussi de publier 4 livres. Quels sont les thèmes que tu abordes ?
4 livres qui abordent chacun à leur manière une facette de la course à pied. Tous en format poche je livre pensées, citations et conseils à ceux qui veulent bien m'entendre.

Citactions sportives aborde par des citations qui me sont personnelles les clés de la motivaction sportive.

Auto-psy d'un coureur à pied touchent à mes 10 années de pensées et de citations issues de mon expérience de coureur et de cure psychanalytique qui m'ont permis de découvivre au quotidien ce bonheur qu'est courir!

Incitation à courir démontre par des réflexions en tout genre qui tous les jours m'animent à courir, comment la course à pied est le sport le plus universel parce que le plus naturel et bénéfique qui soit pour notre santé et bien-être dans notre chaos-tidien.

Quand j'entends ceux-là raconter leur course est un livre qui tourne en dérision les travers dans lesquels tous, coureurs, pouvons tomber. Vous connaissez Brice de Nice en film? Courrez surfer sur son homologue écumeur de toutes les compétitions de course à pied qui lui tombent dans ses w-e. Ne ratez pas sa casse, en livre!
Quel sont à présent tes objectifs en tant qu'auteur, entraineur et coureur ?

Dans la suite logique de mes activités actuelles, 4 livres de conseils pratiques pour l'entraînement au quotidien vont sortir courant du mois de juin. 4 livres qui recueillent toutes les subtilités au fil des 4 saisons qui permettent de comprendre comment un bon entraînement prend autant de temps qu'un mauvais.

J'ai fini un livre également sur la spiritualité que j'ai pu développer au fur et à mesure de mon cheminement dans l'univers de la compétition en course à pied. C'est un recueil de pensées dans lequel je me livre et qui s'intitule : « Je n'ai Dieu que pour toi ».

En tant qu'entraîneur, parmi mon groupe d'athlète, juste pour anecdote, j'entraîne le multiple champion de France V3 sur toutes les distances allant du 800m au marathon, Patrick Roussel. A 66 ans, il court encore le 10 kms en 35'42 (Leucate) et le marathon en 2h44 (Nice-Cannes). Il est même recordman du monde V3 sur Semi-marathon en 1h14'22. J'avoue que pour mon expérience d'entraîneur c'est une magnifique opportunité de comprendre les mécanismes physiologiques de l'entraînement et du vieillissement du corps humain. L'objectif de Patrick Roussel est de continuer à se faire plaisir en courant et, cerise sur le gâteau, à battre tous les records de sa catégorie d'âge jusqu'à 70 ans, son entrée en V4. Pour la suite, il verra bien ;-)

Pour ce qui est de mes objectifs personnels de course, je veux continuer de progresser sur la distance Marathon pour pouvoir être de plus en plus compétitif lors des prochains championnats du monde de course de montagne longue distance auxquels je compte bien participer en 2014 ou 2015 si ils sont organisés par la France à la montée du Mont Ventoux!
Pour être au courant de mon actualité, n'hésitez pas à me demander comme ami Facebook : Laurent Vicente (avec pour photo le logo coureur Coachapied),

et n'hésitez pas à m'encourager en cliquant j'aime sur la page fan Coachapied : http://www.facebook.com/pages/Coachapiedcom/551122134933072?ref=hl

>> www.coachapied.com

Merci Laurent, nous te souhaitons grande réussite pour tes projets et ta participations à la Montée du Grand-Ballon 2013.

Interview réalisée par Nicolas Fried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.