Les Interviews

Votre panier

Interview de Claire Vannson et Hervé Mougel - Février 2013



Hervé au Rainkopf 2012 (© Photo N. Fried)


Claire sur les Crêtes Vosgiennes
(© Photo N. Fried)
Couple vainqueur du Trophée des Vosges 2011, vous avez failli réitérer l'exploit la saison dernière. Comment avez-vous vécu votre victoire commune en 2011 et cette dernière saison de course en montagne 2012 ?

[Hervé] L'an dernier comme souvent, nous avons commencé assez tard la saison de course à pied et donc celle du TdV. Au fur et à mesure, j'ai vu que peu de gros favoris participaient cette année là. Je me suis toutefois, "battu" avec Jonathan Clementz jusqu'aux dernières courses. Cela m'obligeant à faire beaucoup de compétitions jusqu'à la fin, pour défendre mon demi point d'avance! Je voulais vraiment qu'on le gagne ensemble. Une victoire à deux c'est mieux et en couple n'en parlons pas!!! Je garde un bon souvenir de cette confrontation et de ce trophée car cela m'a permis de rencontrer et de connaître Jonathan. Un point fort aussi du TdV; les rencontres !

Pour cette année, dès le départ, des "grosses pointures" sont sorties des bois. Sébastien Spehler gagnait tout. Du long, du court et souvent avec la manière, même face a de très bons coureurs. Puis il y avait aussi Olivier Miclo, "Manu" Allenbach et toujours la possibilité d'inscrits de dernières minutes. La partie allait être différente et le podium disputé. Malheureusement Sébastien fut contraint de stopper sa saison pour blessure.

[Claire] Le début de saison a été compliqué pour moi, j'ai été contrainte de couper un bon moment, j'avais des tendinites aux deux genoux et une petite forme, due je pense à l'enchaînement des saisons de ski et de courses à pied...

J'ai pu recourir à la mi-juin, et j'ai repris sérieusement l'entraînement au mois de juillet… Dur dur ! mais délivrance !!! car je ne cessais de penser à la CCC, à laquelle je mettais inscrite… et à ma préparation de plus en plus raccourcie… Du coup le trophée des Vosges était bien loin pour moi et loin d'être ma première préoccupation...

Une saison 2012 pleine de suspense, jusqu'à la dernière course... Gêné par une blessure en début d'année tu prendras part au challenge qu'à la mi-saison, mais réussira à Niederbronn sur la dernière course à passer devant Hélène Froehlich. Avais-tu imaginé ce scénario en début de saison ?

[Claire] Non, je n'avais pas imaginé ce scénario ! Dès le début de saison Hélène et Marie-Claire étaient à la bagarre avec des belles courses au compteur. J'avais un véritable retard. Je pensais juste peut être compléter le podium… et puis au fil des courses j'ai grappillé des « points » et l'ultime course, celle de Niederbronn m'a permis de m'imposer ! Le trophée a vraiment été disputé , avec Hélène mais aussi avec Marie-Claire qui n'était pas loin non plus de la victoire… et c'était donc d'autant plus captivant !

Hervé, la lutte fut aussi intense avec Emmanuel, qui sans sa mauvaise place au Crêtes aurait certainement pris la deuxième place derrière Olivier Miclo. Au final, avec une plus grande régularité tu restes devant lui avec 0.06 points d'avance.

[Hervé] Avec Manu, au fil des week-ends, tout se jouait à la calculette. Toutefois, en tant que prof de maths il avait un avantage sur moi. Mais un peu de chance est passée sur mes sentiers... Et un prof des écoles que je suis manie aussi les maths...(lol) !!! C'est incroyable cet écart! Je termine donc deuxième derrière Olivier, qui mérite vraiment ce Trophée! On se connait depuis longtemps et notamment sur les skis ! Il est très fort et le démontre depuis quelques saisons maintenant.

Originaire du ski de fond, que vous pratiquez toujours l'hiver, vous vous êtes de plus en plus investi dans la course à pied ces dernières années. Est-ce que la course à pied domine à présent votre année ? ou le ski reste votre principal objectif ?

[Hervé] Ca dépend, des saisons. Cet hiver par exemple, nous n'avons aucun objectif en terme de ski. Mais sinon, la course et le ski ont chacun leur saison cela permet donc de faire les deux correctement. Le ski de fond est vraiment une bonne préparation physique. Quand, en plus, tu prends vraiment de plaisir à en faire c'est génial! Et puis nous sommes tombés dedans étant petits; le ski c'est le ski et ce le sera toujours je pense! Et pour la course à pied, et bien ... c'est pareil en fait. !

[Claire] Je me suis investie au départ dans la course par le biais d'Hervé, il allait sur les courses, je l'accompagnait, et en mettant le maillot car ça démange trop sinon sur le bord de la piste !!!
Mais il est vrai qu'à la base c'est bien sûr le ski de fond qui primait, c'est notre sport, on baigne dedans ... c'est une affaire de famille !
Mais j'ai décidé d'inverser la tendance cette année pour voir ! Pour pouvoir également faire une saison pleine de course à pied… Donc du ski de fond quand même, avec des courses également mais vraiment à la carte et à l'envie !

Trail des Marcaires 2011 (© Photo N. Fried)

Pratiquez-vous d'autres sports ?

[Hervé] Oui, nous pratiquons aussi le vélo de route et le VTT. Quand les conditions le permettent on chausse aussi les skis de randonnées. Ce sport émerge depuis quelques années maintenant dans le massif, avec beaucoup de jeunes et nouveaux pratiquants. C'est vraiment chouette de monter dans la grosse neige, au milieu de la forêt sans se soucier des sentiers ou des pistes! Tu vas où tu veux, et ça donne un sentiment de liberté.

[Claire] Il en est de même pour moi ! les sorties vélo c'est souvent ensemble, moi dans la roue ! Le vélo nous permet de faire des heures sans trop se fatiguer (moins qu'en courant du moins !)

Crêtes 2011 (© Photo N. Fried)
Cette année vous avez aussi décidé de vous tester dans une épreuve d'ultra, avec au bout une belle 7ème place féminine pour Claire à la CCC.

[Claire] Oui, et je récidive l'expérience en 2013 !
J'ai fait le trail des Marcaires en 2011, j'avais donc mon point pour la CCC 2012, et en avant ! J'avais un peu peur de manquer d'expérience car un trail à son actif c'était peut-être peu pour s'engager sur cette épreuve, mais je voulais le faire… et aucun regret. Sur ces courses, on s'engage dans un réel projet sur plusieurs mois... C'est très motivant et aussi flippant ! C'est une sorte de défi… Et aussi une expérience que l'on partage, que l'on vit à plusieurs...

[Hervé] Même sur le bord du parcours c'était quelque chose!!! Le temps était pourri mais plus les kilomètres passaient et mieux ça allait pour Claire. C'est super de suivre qq'un sur une longue épreuve, surtout quand tout va bien pour elle! Ce week-end la, j'ai eu ma dose d'émotions et même sans courir!

En fin de saison vous avez eu moins de réussite sur la course des templiers. Que retenez vous chacun de ces nouvelles expériences et cette nouvelle dimension du Trail running ?

[Hervé] Oui, nous nous étions inscrits aux Templiers avec des amis. Mais pour ma part j'y suis arrivé, fatigué et beaucoup trop peu préparé!. Le départ de nuit et mon manque d'habitude des trails, m'ont fait perdre tout mes repères, de vitesse, de dénivelé et de temps. Si bien qu'après plus de deux heures de course et au levé du jour, j'ai eu l'impression de me réveiller. Un réveil difficile ! J'étais déjà cuit, plus de jus, aucun pépin physique mais simplement plus d'essence. J'ai abandonné au 50ème km où mon père m'attendait. En m'arrêtant là, j'espérais reprendre quelques forces et repartir avec Claire pour terminer ensemble cette belle course ; mais ayant abandonnée aussi elle n'est jamais passée et c'est en voiture que j'ai rejoint la ligne d'arrivée.

[Claire] Je me sentais prête pour l'épreuve, bien motivée, remontée à bloc. Et pourtant ça ne m'a pas réussi, j'ai abandonné au 25ème km, mes genoux me faisant trop mal… Avec les heures effectuées cet été, je pensais arriver à tenir la distance. Mais en fait rien n'est acquis, je n'étais pas assez préparée… pour un 30 kms ça passe ! mais pas pour un 72 kms !!!! Surtout quand on part et que l'on essaye de suivre les meilleures !

Crêtes 2011 (© Photo N. Fried)

Hervé, cet été tu as aussi participé au kilomètre vertical support des championnats de France de Skyrunner remporté par ton petit-frère Adrien Mougel (derrière Kilian Jornet, non classé dans le championnat). Avec, Olivier Miclo, notre spécialiste alsacien, les habitants des différents versants vosgiens sont plutôt à l'aise dans ce type d'épreuve. Comment cela c'est passé pour toi ?

[Hervé] Ces championnats sont arrivés très tôt (11 juillet) dans notre début de saison. On y est allé pour voir ce que c'était. Maintenant on sait! C'est une épreuve extrêmement difficile, pour des costauds en tous cas. La formule était particulière, avec une "qualif" sur environ 1km et 300m de dénivelé le matin pour déterminer les poules des 2 finales. Du coup il a fallu récupérer et y retourner l'après midi en se disant que le matin, nous n'avions fait qu'un tiers de ce qui nous attendait! Au départ en bas des 1000 mètres de dénivelé, tu sais que ça va faire mal, très mal! Et c'est le cas. C'est chacun pour soi, y'a pas trop de stratégie de course. Tu sais que tu ne peux compter que sur ta caisse! Ce n'est même pas vraiment de la course à pied. Adrien a été champion de France avec du 5.71 km/h de moyenne. Pas très vite n'est ce pas? Pourtant à l'avant c'était des avions! Voir son petit frère quelques mètres au dessus, se bagarrer avec Kilian, rien que ça, ça me donnait envie de ne regarder qu'eux. Alors que moi aussi, il fallait que je monte! Adri a vraiment été très fort. Moi je termine 14ème assez satisfait de ma course au vue de ma préparation du moment.

[Claire] C'était une belle épreuve, nouvelle pour nous... J'y ai également participé, c'était ma course de reprise et ce fût très difficile. La course s'est passée pour moi en solitaire dans la deuxième manche, belle dernière... finissant l'ascension alors que les autres concurrents redescendaient déjà !

Adrien avec Kilian Jornet (Photo DR)


Charles lors de sa victoire au Rainkopf
(© Photo N. Fried)
Claire, tu n'es pas la seule championne de la famille. Ton frère, Charles, qui s'était aussi déjà illustré en ski de fond avant de s'orienter vers l'athlétisme, a décroché cette année le titre de Champion de France Junior de course en montagne et une belle 7ème place aux Mondiaux en Italie.

[Claire] Charles m'impressionne beaucoup, il a la faculté de s'investir à fond dans tout ce qu'il entreprend. Dans le sport il est très méticuleux et n'oublie aucun domaine, entraînement, diététique, récup, matériel… Je devrais en prendre de la graine !



Les Frances de Montagne seront organisés cette année au Grand-Ballon. Allez-vous vous préparer et participer à cette course ? Ou seulement soutenir le petit frère ?

[Claire] Oui je compte m'aligner! Après j'y vais plutôt dans l'optique de me préparer pour la suite et puis comme les France sont cette année chez nous, il faut faire honneur! Quant à Charles, ce n'est pas dit qu'il les fera… C'est tôt dans l'année, avec ces études (de haut niveau aussi) il n'aura que peu de temps pour s'y préparer…


Quels vont être vos objectifs pour la saison 2013 ?

[Hervé] C'est dur pour moi de me projeter cette année. Le temps me manque un peu. J'ai un concours professionnel au cours du mois de mai, qui me demande beaucoup de travail. De plus pour le mois de mai le gros objectif, sera notre mariage (le 11 mai) mais celui-ci passé, je ne doute pas que Mme MOUGEL aura très envie de participer à de nombreuses courses sous son nouveau nom! Blague à part, je ne sais pas réellement ce que je vais faire. Je vais essayer de participer à quelques trails pour suivre Claire dans ses projets de long. Puis, il y aura les habituelles Crêtes, depuis presque dix ans maintenant c'est mon objectif estival. Mais je n'ai toujours pas réussi à rejoindre le Lac Blanc en vainqueur. Peut-être me classer correctement aux Championnats de France de Trail au mois d'octobre et sur l'ensemble de la saison me classer une année de plus en bonne position sur le Trophée des Vosges. On verra où mes baskets me mènent!

[Claire] Pour ma part, j'attends le 11 mai avec impatience. Mon nouveau nom va me donner des ailes! Et avec ces ailes, je vais me préparer sérieusement pour la CCC, le gros objectif de l'année !!!!
Il y aura aussi, le trail de la vallée des lacs du côté de chez nous, la 6000D en juillet du coté de la Plagne et pour clore "l'année trail" au mois d'octobre, ce sera les Championnats de France de Trail et les Templiers, pour ne pas rester sur un échec ! Et en parallèle toujours le trophée des Vosges avec des courses par-ci par-là pour optimiser la préparation et pour passer du bon temps!

Crêtes 2012. (© Photo N. Fried).

Merci à tous les deux ! Et féliciation, nous vous souhaitons beaucoup de bonheur...

Interview réalisée par Nicolas Fried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.