Les Interviews

Votre panier

Interview de S. Spehler, B. Petitjean et B. Choquert - Août 2013


Interview des 3 premiers des Crêtes Vosgiennes 2013




>> Interview de Sébastien Spehler, vainqueur et recordman des Crêtes
>> Interview de Benjamin Petitjean, 2ème
>> Interview de Benjamin Choquert, 3ème

Interview de Sébastien Spehler, vainqueur et nouveau recordman des Crêtes


Comment c'est passé la course pour toi Sébastien ?
C'est parti super vite. On est passé en 3'16'' au premier kilomètre. Après mes 2 concurrents sont des coureurs très rapides, ils ont voulu jouer la carte sur les 20 premières bornes qui sont une partie très roulante. Quand je reprends le premier au 14ème kilomètre (Benjamin Choquert), tout de suite derrière Benjamin Petitjean rattaque et mène jusqu'au vingtième kilomètre. Et j'ai attaqué à mon tour à la Schucht où cela devient très technique.

Tu savais que la course allait se jouer après la Schlucht ?
Oui, on m'a toujours dit que les Crêtes Vosgiennes démarre à partir de la Schlucht, c'est là que j'ai attaqué.

Comment as-tu trouvé le parcours ?
C'est vraiment en 2 parties : première partie très rapide, puis une seconde partie avec les rochers. J'ai sincèrement préféré la seconde partie. C'est un parcours sympa, dommage qu'on avait le brouillage aujourd'hui.

Est-ce que tu visais le record du parcours ?
J'étais venu pour faire 2h15. Je ne savais pas quel était le record. Mais j'ai assez vite compris qu'on était sur de bonnes bases pour le battre. Maintenant je n'ai pas cherché à le battre spécifiquement, j'ai fait ma course, et il ne fallait pas trainer, derrière ça allait vite aussi… je pense que cela c'est fait naturellement.

Peux-tu déjà faire un bilan sur la saison avec tes victoires aux Trail de Sancerre, du Lavaredo Ultra Trail et la 6000D ? Superbe saison ?
Oui j'ai envie de dire, enfin ! Faut voir la suite maintenant…

Quelle est la suite de la saison pour toi ?
Dans 2 semaines je serais au Trail de la Côte d'Opale, puis les championnats de France de Trail à Gap, et enfin les Templiers et la SaintéLyon pour terminer la saison. Il y a encore du travail.

Tu es inscrit au Trophée des Vosges. Emmanuel Allenbach vient de remporter les Mini-Crêtes et est très bien placé pour l'emporter cette année. Vas-tu finir le Trophée ?
Non, là je ne peux plus, ça va faire beaucoup trop ! Il faut vraiment cibler au maximum, je fais des courses assez longues. Je me concentre vraiment sur mes grands objectifs, avec beaucoup de travail. Entrainement, Entrainement, Entrainement…

Comment se passe ton coaching avec Julien Rancon ?
Ca a un peu tout changé ! Julien prend beaucoup soin de moi. C'est lui qui veut que je cible mes courses, au début cela a été un peu dur, car j'étais plutôt connu comme un coureur qui faisait beaucoup de courses. Maintenant j'ai gagné des grandes épreuves. Par rapport à cela Julien est vraiment un grand entraineur. Paradoxalement avec Julien je m'entraine moins pour faire des plus grandes distances, qu'avant quand je courais des courses de montagne de 15 ou 20km. Les résultats sont là. J'ai toute confiance en lui.

Pratiques-tu d'autres sports dans ton entrainement ?
Oui je fais du vélo, une fois par semaine de la natation. Et en hiver un peu de ski de fond, beaucoup de raquette et du ski de piste. Je pratique donc pas mal d'autres sports…

Interview de Benjamin Petitjean, 2ème


Tu termines second, peux-tu nous parler de ta course ?
Il y a eu un petit raté avec le bus, on est arrivé à 5 minutes du départ, donc un peu dans le stress. Après ce n'est pas une excuse, mais ce n'était pas confortable… Sur la course, Benjamin Choquert est parti très rapidement, c'est un bolide sur le circuit de Duathlon et de course en Montagne. Mais il était dans ses allures, il n'était pas forcément trop vite. Il a manqué de jus, car il sortait de 10 jours de vacances. J'avais toujours Sébastien en ligne de mire. Et on est revenu tous les 2 sur Benjamin à peu près vers la mi-parcours avant le Hohneck. En descente je suis passé devant, sans forcer, cette année j'arrive à vite faire les trous en descente. Et puis j'ai aussi testé les forces en présence. Mais j'ai vite vu que Sébastien revenait dans la montée qui suivait ; il était assez facile. Je pense qu'il ne me manquait pas forcément de l'entrainement, car j'ai fait du long dans les Pyrénées, mais il me manquait de la fraicheur. C'est une très belle course, le parcours est très varié, très diversifié, on n'a pas eu le beau temps qui a rendu gras la fin de parcours. Une belle classique. Connaissais-tu les Vosges et as-tu repéré le parcours ? Je ne connais pas le parcours, mais je connais les Vosges, car j'ai couru une manche du TTN court à Gérardmer (25 km du Trail des Lacs). Il y avait un beau plateau avec Manu Meyssat. Les Vosges me plaisent bien. C'est un massif vallonnée, ombragé, un chouette coin, ça change.

Actuellement tu es leader du TTN court ; peux-tu nous présenter ce challenge ?
Il y a 8 manches et cette année la FFA a décidé d'y inclure le championnat de France sur un jour qui se déroulera à Gap. Ils prennent le meilleur sur les 4 courses plus le championnat. J'ai déjà couru 5 manches avec 2 victoires sur les 2 dernières manches en Loir-et-cher et en Corse. Maintenant il faut que je me remobilise et que je sois le plus performant possible pour Gap, où il y aura un très très gros plateau, notamment Julien Rancon, Manu Meyssat et surtout de très bons coureurs en montagne qu'on ne retrouve pas forcément sur le circuit du Trail court. Ça promet d'être une belle manche et il y a un très beau parcours avec un condensé de technique et de dénivelé. Il va y avoir une belle bagarre. Avec Julien (Sapy) on a normalement prévu une reconnaissance. C'est le rendez-vous à ne pas louper, le podium du TTN course sera joué à 90% après Gap.

Depuis combien de temps cours-tu sur Trail ?
Cela fait 2 ans que je me suis consentré sur le Trail. Je viens de la route. J'ai fait beaucoup de marathon (record à 2h25 et un titre de champion de France par équipe). Sinon je suis un produit de l'athlé avec surtout les cross, pas trop de piste et les courses sur route. Mon club c'est l'AC Chenove, un club de Dijon.

Tu dois connaitre Emmanuel David, également de Dijon et qui s'est aussi mis au Trail depuis peu ?
Oui je le connais très bien. Il a par contre bifurqué sur le Trail long et a éprouvé quelques difficultés, je pense que la transition même pour un coureur très très doué comme lui ne s'opère pas d'un coup de baguette magique. Il a tout suite voulu aller sur du long. Cette année il a fait une très belle saison de cross et 3 semaines après il a fait le Trail de la côte d'Opale. Il y a des différences d'allure énorme… mais il va retravailler et il faudra compter sur lui, c'est un gros moteur. Et originaire du Jura il aime la montagne.

Quelle est ta vision du trail ?
Le trail c'est avant tout de la course nature et de la course plaisir. La pression du chono disparait notamment à l'entrainement. Par rapport à la route, on est dans un autre esprit. On n'est plus dans l'esprit de compétition pur, où on n'est chacun pour soi. Même nous au niveau du trail tour national, on fait des déplacements en groupe, on mange ensemble le soir, on partage de bon moment. On va au-delà de la compétition, même si une fois qu'on a mis le dossard : c'est la bataille. Et en plus on découvre de belle région, comme les Vosges.

Interview de Benjamin Choquert, 3ème


Tu as créé la surprise en t'inscrivant en dernière minute ?
Oui ce n'était pas du tout prévu, puisque je venais de couper pendant 10j après un mois de juillet et août un peu chargé.

Comment c'est passé la course ? Tu as pris un départ canon.
J'ai pris comme d'habitude un départ rapide, pour être tranquille et pour gérer moi-même le single et les montées. Vers le 10ème kilomètre je me fais rattraper par Sébastien et Benjamin. Je reste avec eux et vers la moitié je commence à craquer. Je commençais vraiment à manquer de rythme. Je n'avais pas forcément envie de me faire mal. Aussi j'ai laissé partir et après j'ai géré, jusqu'à ce qu'au dernier kilomètre Ludovic (Laurent) revienne sur moi, donc j'ai dû forcer dans la descente et le rattraper et après je savais que sur la fin un petit sprint ça devrait aller…

Tu t'attendais à une course rapide ?
Ouais ça a été rapide sur la première partie, mais après dès qu'on arrive après la Schlucht c'est quand même des parties pas très courable, très technique. J'avais juste mis des petites chaussures d'entrainement (Pegasus route entrainement). En plus je ne serre jamais trop mes chaussures, la cheville bougeait beaucoup, donc c'était un peu dur pour moi en descente.

Tu as fait une très belle saison de Duathlon qui va se terminer fin septembre
Oui, on a la dernière manche de Duathlon D1 le 22 septembre. Pour le moment on (metz-triathlon) a gagné toutes les autres manches, donc il n'y a pas de raison qu'on ne gagne pas le champion de France. Oui, fin juillet j'étais au championnat du monde de Duathlon en Colombie. C'était pour les jeux mondiaux, je fais 9ème ; même si ce n'est pas ce que je voulais faire, je voulais rentrer dans les 8, à une place près…, j'étais un peu déçu. De retour en France, j'ai ensuite gagné le duathlon d'Embrun et le 15 août j'ai gagné l'Alpes d'Huez 21, qui est la course le pied de la montée de l'Alpe d'Huez.

Tu as aussi fait une belle saison de course en Montagne avec le Grand-Ballon et les Europes.
Sur la coupe du Monde au Grand-Ballon, j'ai fait 14ème scratch et 6ème Français et comme Julien (Rancon) faisait les mondiaux de Trail et Didier Zago ne pouvait pas y aller, c'est moi qui était au Europe en Bulgarie à leur place. Donc ça me fait 2 sélections cette année dont une bonus puisque je ne m'étais pas préparer pour les Frances de Montagne, c'était sympa.

Une année à la fois Duathlon et Montagne.
Ouais un peu montagne, ça me manquait, les Frances étaient en Alsace pas trop loin, je me suis dit aller je vais m'y remettre un peu, et puis après il y a le stage qui a suivi, j'ai retrouvé l'ambiance que j'ai connu quand j'étais junior (il était déjà en équipe de France de montagne), ça donne vraiment envie de s'y remettre, donc l'année prochaine je serais un peu plus sur la montagne et un peu sur le Trail...

Merci à tous les 3 pour votre disponibilité ! Et bonne continuation pour la suite de la saison.

Interview réalisée par Nicolas Fried.

© 2007 - 2017 | L'Alsace en courant | Toute reproduction interdite sans l'accord des auteurs | Mentions légales | Développé par Nicolas Fried.